Nouvelle cordée, le nouveau film de Marie-Monique Robin

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le samedi 30 novembre a eu lieu la projection du film ‘Nouvelle cordée’ de Marie-Monique Robin à l’Espace culturel de Biganos. Cette projection organisée par l’association Ecologie en débat, a été suivie d’un débat très intéressant au cours duquel Marie-Monique Robin a pu répondre aux questions du public.

Dans ce film, Marie-Monique Robin donne la parole aux salariés de Esiam, une entreprise très particulière. Cette entreprise embauche des personnes éloignées durablement de l’emploi, et leur permet ensuite de trouver une activité. Cette entreprise dite ‘à but d’emploi’ fait partie du dispositif ‘Territoires zéro chômeur de longue durée’ et dans ce cadre, bénéficie de la réaffectation des dépenses liées au chômage. Pour chaque chômeur de longue durée, embauché et payé au smic à temps plein, avec les cotisations sociales, il reste à trouver 5000 euros par an, à financer grâce à la facturation de biens et services. Une seule obligation au niveau de l’activité : l’entreprise ne doit concurrencer ni les entreprises, ni les artisans de l’économie locale.

Au cours du film, on fait connaissance avec Pierrick, Anne, Sébastien, Claire et bien d’autres qui sont tous d’anciens chômeurs de longue durée.

On découvre surtout un nouveau modèle d’entreprise où l’être humain est le pilier central, où il est accepté avec ses défauts et ses blessures, mais où le principe est de donner le temps de se reconstruire, et avec de la bienveillance, amener chacun à se joindre au groupe et à en respecter les règles. Petit à petit, on réalise alors l’énorme gâchis social du mode économique actuel où l’être humain n’est qu’une ressource comme les autres, utilisable tant qu’il ne pose pas de problème et jetable dès qu’il perturbe le bon fonctionnement de l’entreprise.

2 ans après, l’Esiam compte 90 salariés et ne ‘chôme’ pas. L’essentiel de son activité porte sur le recyclage, l’entretien des espaces verts, les services à la personnes, aux entreprises et aux collectivités. D’après une première évaluation, elle est parvenue à générer les 5000 euros manquants pour chaque embauche.

L’Esiam démontre aussi que écologie et justice sociale ne s’opposent pas, au contraire. Elle fait ce qui n’est pas rentable pour les autres entreprises locales, prendre le temps de trier, recycler, réutiliser, ….

Superbe film, plein d’humanisme et d’espoir et en même temps de bon sens, puisque l’entreprise créée est financée en grande partie avec de l’argent qui serait de toute façon dépensée par la collectivité (chômage, rsa, sécu, et toutes les diverses prestations ainsi que les manques à gagner fiscaux pour l’état).

Ce film, sorti le 20 novembre, n’est pas programmé dans toutes les salles mais n’hésitez pas à aller voir vos salles de quartier pour leur en demander la projection.

Pour que l’expérience continue, signez la pétition pour l’extension de l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée.

Catherine

Catherine

Ajouter un commentaire

Ne ratez aucune nouvelle de la liste du Bassin. Abonnez-vous à notre newsletter!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Shopping cart

Panier

Recevez notre Newsletter chaque semaine

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Recevez des informations sur les producteurs, les nouveaux produits, les dates de livraison.