L’ ostréa

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Depuis 2016, le bassin d’Arcachon, le val de l’Eyre et les communes limitrophes ont leur propre monnaie : l’ostréa. Cette monnaie locale a été créée par les Amis de l’Ostréa. Mais pourquoi donc créer une nouvelle monnaie alors que l’euro existe déjà ? Avant de répondre à cette question, interrogeons-nous sur ce qu’est la monnaie.

La monnaie, qu’est-ce c’est ?

La monnaie, billets ou pièces, nous y sommes tellement habitué·e·s que nous ne voyons même plus les services qu’elle nous rend.

La monnaie nous permet d’échanger un service ou un bien contre un bout de papier en qui nous avons tous une confiance absolue.

Avant la monnaie, il y avait le troc mais peu pratique. Pour un consommateur, passe encore ; je peux échanger mes pommes contre un pain du boulanger. Mais pour le boulanger (ou tout commerçant), plus compliqué pour lui d’échanger son pain contre chacune des denrées dont il a besoin. En facilitant les échanges, la monnaie a permis le développement du commerce et de l’économie.

Elle nous permet aussi de comparer la valeur de choses aussi disparates que du pain, un meuble ou une consultation chez le médecin (heureusement, pour nous et le/la médecin, nous n’avons pas besoin de venir chargé·e de victuailles en paiement de ses services). Tous les biens et services ont leur valeur évaluée dans une même unité : 1 € pour le pain, 200 € pour le meuble, 25 € pour la consultation de médecin.

Enfin la monnaie nous permet de ne pas tout acheter tout de suite, et de garder ce pouvoir d’achat pour plus tard. Si nous étions payé·e·s en pommes ou en pain, nous serions obligé·e·s de les manger ou de les échanger, mais difficile de les conserver.

Mais en quoi créer une monnaie locale change quelque chose ? N’est-ce pas tout simplement symbolique et sans grande portée concrète ? En fait, c’est beaucoup plus puissant qu’on ne pense.

Quels intérêts à utiliser l’ostréa ?

  • L’ostréa ne peut circuler qu’autour du bassin et c’est son premier et plus grand atout. Ainsi, lorsque je paye en ostréa, je sais que mes billets serviront ensuite à acheter un bien ou un service sur le bassin, donc local. Pour l’écouler, la personne bénéficiaire devra faire un autre achat localement. Mon premier achat en ostréa déclenche une multitude d’achats locaux.
  • De même, lorsque je paye en ostréas, je ne peux payer qu’à des commerçants/professionnels de proximité.  Ce sont les seuls qui acceptent la monnaie locale. Mais peut-être qu’un jour nous pourrons payer notre électricité en ostréas ?
  • L’autre effet de l’utilisation des ostréas est de dynamiser l’économie locale. Comme pour les particuliers qui ont acheté des ostréas et qui de fait vont privilégier les commerçants locaux, il en est de même pour les  professionnels/commerçants. S’ils reçoivent beaucoup d’ostréas, ils privilégieront des fournisseurs locaux afin d’utiliser leurs ostréas. Petit à petit, c’est tout un réseau qui va se créer.
  • Ensuite, n’oublions pas que un ostréa = un euro. Outre le fait que cette indexation empêche toute spéculation, chaque ostréa en circulation a sa contrepartie en euro à la nef (cette banque utilise l’argent qui est en dépôt chez elle pour financer des projets ayant une utilité sociale, écologique, culturelle). Mes ostréas en même temps qu’ils me servent à régler mes achats permettent aussi de financer d’autres projets locaux et éthiques.
  • Comme l’association tient à jour l’annuaire des commerces, associations, indépendants, et sociétés qui acceptent l’ostréa, cela permet aux consommateurs qui veulent consommer plus local de les trouver plus facilement.
  • C’est aussi une possibilité d’entraide. Ainsi, si l’ostréa se développe bien, on peut imaginer que des aides puissent être mise en place ; par exemple, des prêts en ostréas mais avec un remboursement partiel, ou encore les utilisateurs pourraient financer, lors d’achat d’ostréas, les associations de leur choix. Tout peut être imaginé si l’ostréa est largement utilisé.

Au final, utiliser l’ostréa, c’est se réapproprier ses choix de vie. En plus, payer avec des ostréas suscite souvent la curiosité des autres acheteurs et cela donne souvent lieu à des conversations amicales entre des personnes qui ne se connaissent pas. Et vous, avez-vous adhéré ?

La liste du bassin soutient la monnaie locale et offre 5% de réduction pour les paiements en ostréas.

Catherine

Catherine

Ajouter un commentaire

Ne ratez aucune nouvelle de la liste du Bassin. Abonnez-vous à notre newsletter!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Shopping cart

Panier

Recevez notre Newsletter chaque semaine

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Recevez des informations sur les producteurs, les nouveaux produits, les dates de livraison.